Le Grand Voyage de Bébé Léon

Illustrations de Laurence de Kemmeter,

Editions Mijade, 2006

 

Guillaume va bientôt avoir un petit frère… Bébé Léon n’est pas encore né mais il prend déjà toute la place…

Guillaume rêve… il se souvient qu’il était si bien dans le ventre de sa maman. Et voilà que bébé Léon l’invite à y retourner. Il a besoin de lui. Il a peur de sortir… Guillaume lui parle du grand monde, il le rassure et le guide le long des canaux obscurs jusqu’à la sortie…

  
L’accueil de la critique:

 Photo tirée du Paris-Match du 29 octobre 2009, dossier « 10 ans d’amour », avec comme légende: Vie quotidienne– Scènes intimes au Palais. Philippe raconte les aventures de « Bébé Léon » à Gabriel, Elisabeth et Emmanuel. 

 

Ce qu’en pensent des lecteurs québécois:
(forum du site www.voir.ca)
 

Enfin un livre intéressant sur toute la ligne. Il faut avoir du flair pour réussir à réaliser de si belles illustrations. Sans oublier l'histoire, qui est puissante et solide. Nathalie Quintart nous présente cette histoire afin de la rendre différente des autres histoires que vous avez déjà vues? Le Grand Voyage de Bébé Léon est très bien construit. L'auteur nous donne envie de découvrir la petite histoire. Par son texte simple et accessible, et Laurence de Kemmeter une solide page en passant par une couleur orange qui frappe l'œil de nos flots. Wow! Il faut VOIR et LIRE Le Grand Voyage de Bébé Léon. Du beau travail. J'aime beaucoup les illustrations de Laurence, c'est visuellement éclatant.
Luce Tougas
 

Les livres d'enfants, avec leurs images, leurs phrases simples et surtout leurs sujets pertinents sont très intéressant à consulter quand les parents sont au prise avec des questionnements. Ici, nous avons un livre qui tente d'expliquer à Guillaume que ses craintes face à l'arrivée d'un nouveau bébé dans la famille peuvent être partagées et même justifiées. Par le rêve, Guillaume retrouve son petit frère dans le ventre de sa mère. Il apprend que même bébé Léon a des appréhensions face aux nouveautés qui s'en viennent (quand il sera sorti du ventre de sa mère). Une manière d'expliquer à l'enfant qu'il n'est pas seul à avoir des craintes. Mais il importe de l'écouter et de le comprendre. Le grand voyage de bébé Léon offre des mots pour expliquer la situation d'un nouveau venu dans la famille et les craintes que peut avoir l'enfant déjà. Intéressant, surtout si le parent prend le temps de le lire avec son enfant, de l'écouter et de le rassurer. Une première étape pour comprendre la situation, ensuite, le dialogue.
Valérie Massicote

Ce que je me demande c'est pour quand un livre pour les adultes dans le même genre, facile à lire, bien illustré et très peu de page. Pourquoi vous semblez dire, et bien avant les enfants ne se posaient pas de question et ne faisaient pas de crise d'anxiété parce qu'il allait y avoir un petit nouveau dans la famille. Les parents au lieu de s'amuser avec leur enfant ils ne font que lui dire Maman a un bébé dans son ventre, un beau petit bébé, tu vas partager ta chambre, tu vas prêter tes jouets, tu va être propre, tu vas laisser ta suce et ta bouteille etc. Comment voulez-vous qu'un jeune aussi petit qu'il soit ne soit pas anxieux si les parents le harcelle du matin au soir. Le petit n'a pas besoin de savoir tout cela d'avance. J'ai bien aimé ce livre car il est simple, il est très imagé mais encore une fois il s'adresse aux enfants pour les sécuriser après que les parents lui ont fait peur avec toutes les responsabilités qui vont lui tomber sur la tête quand le bébé dans le ventre de maman serait arrivé.
Dany Pellerin

Je trouve ce livre merveilleux. J'aurais bien aimé avoir ce livre lorsque j'ai eu mon deuxième enfant. Je sentais l'angoisse de ma fille qui se demandait bien ce qui allait sortir de mon bedon et prendre ainsi sa place. Elle s'est même remise à sucer sa suce en signe de protestation et d'inquiétude. Il est très important de trouver les mots, les images, les comparaisons qui sauront rassurer nos enfants. Cependant, il faut se mettre à leur niveau pour le faire. Et je crois que ce livre fait exactement cela. Il se met au niveau de l'enfant et lui parle son langage, et de façon à lui faire voir avec ses yeux d'enfants, que ce ne sera pas si pire que cela. Bravo pour ce livre.
Shirley Noël

Il est quand même chanceux le petit Guillaume de faire un rêve et de régler ses appréhensions en pouvant communiquer avec son nouveau petit frère. L'aventure de bébé Léon et de son grand frère Guillaume viendra rassurer beaucoup d'enfants sur la nouvelle vie qui s'en vient et le chambardement annoncé. Comme parent, nous ne trouvons peut-être pas toujours les mots adéquats pour satisfaire la curiosité et les multiples questions qui foisonnent dans les petites têtes, ce livre se présente comme un agréable support à la discussion. Il facilitera les échanges de mots doux et d'affection entre les parents et leurs rejetons.
Louise Trudel
Je veux bien croire que l'on veut rassurer les grands frères et les grandes sœurs qui ont peur de perdre leur place à la naissance du nouveau venu, mais de là à raconter, même sous forme de rêve, que le bébé Léon a aussi peur que son grand frère Guillaume. Selon moi, le fœtus peut capter ce qui est à l'extérieur de lui : les divers tensions, les sons, mais le pas à franchir me semble grand pour arriver à lui prêter des émotions. On rassure les enfants face à leur peur des araignées en leur disant que ces dernières ont aussi peur qu'eux, sinon plus. Je veux bien, parce que c'est réel. Je veux bien l'imaginaire : Guillaume qui retrouve bébé Léon dans le ventre de sa mère à travers le rêve, mais pas de là à raconter n'importe quoi. Je ne pense pas que l'on doive nécessairement passer par cette supercherie pour rassurer Guillaume, ou tout enfant qui a peur de perdre sa place aux yeux de ses parents. La place de Guillaume restera la même en autant qu'il a de bons parents. Sauf que l'attention des parents sera partagée et inéquitablement parce que le bébé aura beaucoup plus de besoins à combler par ses parents que Guillaume. Je pense qu'il est beaucoup plus important que Guillaume comprendre ce que veux dire réellement grandir, devenir autonome, répondre par lui-même à la plupart de ses besoins, dans un langage approprié à son âge tout comme est l'est adapté son niveau d'autonomie. Ce qui peut rassurer Guillaume aussi sera de savoir qu'il a eu les mêmes attentions que ceux de bébé Léon à cet âge. Faire participer Léon, qu'il soit dans le coup, inclus, sans être mis de côté peut sûrement aider à dissiper se peurs. Et surtout, il est important que Léon puisse exprimer ses peurs, qu'il soit écouté sans qu'on les nie. Ça n'empêchera pas Guillaume de vivre certaines peurs, certaines frustrations. Et c'est correct. Ça aussi ça fait partie de la vie, de son apprentissage, de son développement, du chemin à parcourir vers une plus grande autonomie.
Francine Joly
 

"Le Grand Voyage de Bébé Léon" est un petit bijoux de livre pour enfant. Le propos de Nathalie Quintart (l'appréhension du nouveau né) est touchant, ingénieusement tourné et très pertinent pour les jeunes lecteurs. La littérature jeunesse est plus que saturée d'œuvres moralisatrices et il fait bon de voir qu'on publie encore des livres qui se penchent sur les préoccupations des enfants plutôt que de leur répéter encore et encore "ceci est mal" ou "ceci est bien". Le tout est merveilleusement porté par les dessins anamorphiques de Laurence de Kemmeter qui offre des planches attendrissantes et riches en couleurs sur lesquelles on trouve toujours un petit détail pour nous faire sourire.
Francine Charbonneau
 

Très belle histoire et très bien illustrée. Ceci résume bien ce livre. C'est tout simplement exquis. Le ton est parfait, pas trop moralisateur, et juste assez touchant pour faire comprendre à l'enfant que l'arrivée d'un frère ou d'une soeur n'est pas négatif, mais tout simplement un nouveau départ dans le contexte familial. C'est un livre parfait qui ne fait pas sentir l'enfant comme un enfant. On tente de bien comprendre ses sentiments et on ne le bloque pas de vivre ses appréhensions, mais bien de les comprendre et de bien les gérer. C'est un livre magnifique et bien fait. Vraiment un must pour un parent en attente d'un 2e enfant!
Martin Rochon

Ah, la possessivité d'avoir sa mère pour soi? N'est-ce pas, le rêve de tous les enfants? Et l'angoisse, de perdre sa place, au risque de refaire de bébé? Tout, pour attirer l'attention quoi? Encore Freudien? Non, plutôt Lacanien? Je blague, bien sûr, mais tellement vrai! Il fallait, le savoir-faire de Natalie Quintart, et les magnifiques illustrations, de Laurence De Kemmeter, pour arriver à en faire, un véritable petit bijou. Dédramatiser, tout en étant instructif. Trois fois bravo!!!
Lise Bourassa
 

 

Illustrations de Laurence de Kemmeter,

Editions Mijade, 2006

 

Guillaume va bientôt avoir un petit frère… Bébé Léon n’est pas encore né mais il prend déjà toute la place…

Guillaume rêve… il se souvient qu’il était si bien dans le ventre de sa maman. Et voilà que bébé Léon l’invite à y retourner. Il a besoin de lui. Il a peur de sortir… Guillaume lui parle du grand monde, il le rassure et le guide le long des canaux obscurs jusqu’à la sortie…

  
L’accueil de la critique:

 Photo tirée du Paris-Match du 29 octobre 2009, dossier « 10 ans d’amour », avec comme légende: Vie quotidienne– Scènes intimes au Palais. Philippe raconte les aventures de « Bébé Léon » à Gabriel, Elisabeth et Emmanuel. 

 

Ce qu’en pensent des lecteurs québécois:
(forum du site www.voir.ca)
 

Enfin un livre intéressant sur toute la ligne. Il faut avoir du flair pour réussir à réaliser de si belles illustrations. Sans oublier l'histoire, qui est puissante et solide. Nathalie Quintart nous présente cette histoire afin de la rendre différente des autres histoires que vous avez déjà vues? Le Grand Voyage de Bébé Léon est très bien construit. L'auteur nous donne envie de découvrir la petite histoire. Par son texte simple et accessible, et Laurence de Kemmeter une solide page en passant par une couleur orange qui frappe l'œil de nos flots. Wow! Il faut VOIR et LIRE Le Grand Voyage de Bébé Léon. Du beau travail. J'aime beaucoup les illustrations de Laurence, c'est visuellement éclatant.
Luce Tougas
 

Les livres d'enfants, avec leurs images, leurs phrases simples et surtout leurs sujets pertinents sont très intéressant à consulter quand les parents sont au prise avec des questionnements. Ici, nous avons un livre qui tente d'expliquer à Guillaume que ses craintes face à l'arrivée d'un nouveau bébé dans la famille peuvent être partagées et même justifiées. Par le rêve, Guillaume retrouve son petit frère dans le ventre de sa mère. Il apprend que même bébé Léon a des appréhensions face aux nouveautés qui s'en viennent (quand il sera sorti du ventre de sa mère). Une manière d'expliquer à l'enfant qu'il n'est pas seul à avoir des craintes. Mais il importe de l'écouter et de le comprendre. Le grand voyage de bébé Léon offre des mots pour expliquer la situation d'un nouveau venu dans la famille et les craintes que peut avoir l'enfant déjà. Intéressant, surtout si le parent prend le temps de le lire avec son enfant, de l'écouter et de le rassurer. Une première étape pour comprendre la situation, ensuite, le dialogue.
Valérie Massicote

Ce que je me demande c'est pour quand un livre pour les adultes dans le même genre, facile à lire, bien illustré et très peu de page. Pourquoi vous semblez dire, et bien avant les enfants ne se posaient pas de question et ne faisaient pas de crise d'anxiété parce qu'il allait y avoir un petit nouveau dans la famille. Les parents au lieu de s'amuser avec leur enfant ils ne font que lui dire Maman a un bébé dans son ventre, un beau petit bébé, tu vas partager ta chambre, tu vas prêter tes jouets, tu va être propre, tu vas laisser ta suce et ta bouteille etc. Comment voulez-vous qu'un jeune aussi petit qu'il soit ne soit pas anxieux si les parents le harcelle du matin au soir. Le petit n'a pas besoin de savoir tout cela d'avance. J'ai bien aimé ce livre car il est simple, il est très imagé mais encore une fois il s'adresse aux enfants pour les sécuriser après que les parents lui ont fait peur avec toutes les responsabilités qui vont lui tomber sur la tête quand le bébé dans le ventre de maman serait arrivé.
Dany Pellerin

Je trouve ce livre merveilleux. J'aurais bien aimé avoir ce livre lorsque j'ai eu mon deuxième enfant. Je sentais l'angoisse de ma fille qui se demandait bien ce qui allait sortir de mon bedon et prendre ainsi sa place. Elle s'est même remise à sucer sa suce en signe de protestation et d'inquiétude. Il est très important de trouver les mots, les images, les comparaisons qui sauront rassurer nos enfants. Cependant, il faut se mettre à leur niveau pour le faire. Et je crois que ce livre fait exactement cela. Il se met au niveau de l'enfant et lui parle son langage, et de façon à lui faire voir avec ses yeux d'enfants, que ce ne sera pas si pire que cela. Bravo pour ce livre.
Shirley Noël

Il est quand même chanceux le petit Guillaume de faire un rêve et de régler ses appréhensions en pouvant communiquer avec son nouveau petit frère. L'aventure de bébé Léon et de son grand frère Guillaume viendra rassurer beaucoup d'enfants sur la nouvelle vie qui s'en vient et le chambardement annoncé. Comme parent, nous ne trouvons peut-être pas toujours les mots adéquats pour satisfaire la curiosité et les multiples questions qui foisonnent dans les petites têtes, ce livre se présente comme un agréable support à la discussion. Il facilitera les échanges de mots doux et d'affection entre les parents et leurs rejetons.
Louise Trudel
Je veux bien croire que l'on veut rassurer les grands frères et les grandes sœurs qui ont peur de perdre leur place à la naissance du nouveau venu, mais de là à raconter, même sous forme de rêve, que le bébé Léon a aussi peur que son grand frère Guillaume. Selon moi, le fœtus peut capter ce qui est à l'extérieur de lui : les divers tensions, les sons, mais le pas à franchir me semble grand pour arriver à lui prêter des émotions. On rassure les enfants face à leur peur des araignées en leur disant que ces dernières ont aussi peur qu'eux, sinon plus. Je veux bien, parce que c'est réel. Je veux bien l'imaginaire : Guillaume qui retrouve bébé Léon dans le ventre de sa mère à travers le rêve, mais pas de là à raconter n'importe quoi. Je ne pense pas que l'on doive nécessairement passer par cette supercherie pour rassurer Guillaume, ou tout enfant qui a peur de perdre sa place aux yeux de ses parents. La place de Guillaume restera la même en autant qu'il a de bons parents. Sauf que l'attention des parents sera partagée et inéquitablement parce que le bébé aura beaucoup plus de besoins à combler par ses parents que Guillaume. Je pense qu'il est beaucoup plus important que Guillaume comprendre ce que veux dire réellement grandir, devenir autonome, répondre par lui-même à la plupart de ses besoins, dans un langage approprié à son âge tout comme est l'est adapté son niveau d'autonomie. Ce qui peut rassurer Guillaume aussi sera de savoir qu'il a eu les mêmes attentions que ceux de bébé Léon à cet âge. Faire participer Léon, qu'il soit dans le coup, inclus, sans être mis de côté peut sûrement aider à dissiper se peurs. Et surtout, il est important que Léon puisse exprimer ses peurs, qu'il soit écouté sans qu'on les nie. Ça n'empêchera pas Guillaume de vivre certaines peurs, certaines frustrations. Et c'est correct. Ça aussi ça fait partie de la vie, de son apprentissage, de son développement, du chemin à parcourir vers une plus grande autonomie.
Francine Joly
 

"Le Grand Voyage de Bébé Léon" est un petit bijoux de livre pour enfant. Le propos de Nathalie Quintart (l'appréhension du nouveau né) est touchant, ingénieusement tourné et très pertinent pour les jeunes lecteurs. La littérature jeunesse est plus que saturée d'œuvres moralisatrices et il fait bon de voir qu'on publie encore des livres qui se penchent sur les préoccupations des enfants plutôt que de leur répéter encore et encore "ceci est mal" ou "ceci est bien". Le tout est merveilleusement porté par les dessins anamorphiques de Laurence de Kemmeter qui offre des planches attendrissantes et riches en couleurs sur lesquelles on trouve toujours un petit détail pour nous faire sourire.
Francine Charbonneau
 

Très belle histoire et très bien illustrée. Ceci résume bien ce livre. C'est tout simplement exquis. Le ton est parfait, pas trop moralisateur, et juste assez touchant pour faire comprendre à l'enfant que l'arrivée d'un frère ou d'une soeur n'est pas négatif, mais tout simplement un nouveau départ dans le contexte familial. C'est un livre parfait qui ne fait pas sentir l'enfant comme un enfant. On tente de bien comprendre ses sentiments et on ne le bloque pas de vivre ses appréhensions, mais bien de les comprendre et de bien les gérer. C'est un livre magnifique et bien fait. Vraiment un must pour un parent en attente d'un 2e enfant!
Martin Rochon

Ah, la possessivité d'avoir sa mère pour soi? N'est-ce pas, le rêve de tous les enfants? Et l'angoisse, de perdre sa place, au risque de refaire de bébé? Tout, pour attirer l'attention quoi? Encore Freudien? Non, plutôt Lacanien? Je blague, bien sûr, mais tellement vrai! Il fallait, le savoir-faire de Natalie Quintart, et les magnifiques illustrations, de Laurence De Kemmeter, pour arriver à en faire, un véritable petit bijou. Dédramatiser, tout en étant instructif. Trois fois bravo!!!
Lise Bourassa